Films déconseillés aux femmes enceintes

Publié le par Rémi

Il y a quelques jours, Gabrielle et moi avons pris des vacances et pourtant nous n'avons pas bougé de chez nous. Ce sont les enfants, les quatre, qui sont partis passer une dizaine de jours chez leurs grands-parents. Passé un petit moment de flottement où le calme de la maison nous a quelque peu dérouté, nous nous sommes vite fait à cette vie de couple retrouvée. Plus d'horaires à respecter... plus de casse-tête pour savoir comment renouveler les menus des repas... plus de cahier de textes à vérifier pour savoir si les devoirs ont bien été faits... plus de hurlements au moment de déposer Ulysse à l'école... Juste du temps, et l'envie de le mettre à profit, non pas pour faire tout ce que l'on n'a pas le temps de faire quand les enfants sont là, mais pour ne rien faire...

Un soir ou nous nous préparons un dîner rapide à manger sur la table basse, je zappe à la recherche d'un bon film sur l'une des trois chaînes et demi que nous captons : TF1, France 2, France 3 et une Arte quelque peu zébrée. Rien sur le service public, reste à départager la chaîne commerciale de la chaîne culturelle. La première propose une énième rediffusion d'un énième volet de L'arme fatale; la seconde diffuse "Une affaire de femmes" de Claude Chabrol, film qui a valu à Isabelle Huppert le prix d'interprétation à la Mostra de Venise. Sans hésiter, j'appuie sur le chiffre 5 de la télécommande et nous commençons à suivre le début du film. Ça tombe bien, nous ne l'avons vu ni l'un ni l'autre. Mais à mesure que défilent les premières images, le sujet de l'œuvre me revient lentement en mémoire. Cette affaire de femmes, c'est l'avortement. Isabelle Huppert incarne une faiseuse d'anges qui officie sous l'Occupation. D'un commun accord, nous interrompons le visionnage au bout d'un quart d'heure. Le film est sans doute très réussi, mais ce n'est pas vraiment le genre de sujet à mettre sous les yeux d'une femme enceinte... Et "Une affaire de femmes" n'est pas le seul.

Pour les mêmes raisons, je déconseille fortement aux femmes qui attendent un enfant de regarder le dernier film de l'américain Sam Mendes. Analyse de la désagrégation d'un couple d'ans l'Amérique des années 50, "Les noces rebelles" se terminent mal, très mal même, après que la jeune femme incarnée par Kate Winslet ait tenté d'interrompre seule sa grossesse. Une petite tâche de sang sur un tapis est parfois plus traumatisante qu'un déferlement d'hémoglobine.

Pour autant, les films d'horreur sont également à proscrire. A. ne cesse de nous répéter qu'il faut s'entourer de belles images pour préparer la naissance dans les meilleurs conditions et les films d'horreur ne sont pas vraiment propices à la sérénité. Les exemples ne manquent pas, comme le récent "À l'intérieur". Je ne l'ai pas vu, mais rien que le titre associé à l'affiche présentant Béatrice Dalle et Alysson Paradis ensanglantées me fait craindre le pire. Mais celui qui est encore dans tous les esprits de ceux qui l'ont vu, c'est "Alien". Les "naissances" successives de la redoutable créature ont de quoi marqué les esprits les moins impressionnables, alors celui d'une femme enceinte... À la rigueur, optez pour la parodie qu'en a fait Mel Brooks dans sa "Folle histoire de l'espace"; après avoir opéré sa sortie, la charmante bestiole se met, à l'instar d'un Fred Astaire, à faire des claquettes en queue de pie et chapeau claque. De quoi désamorcer.

Plus insidieux qu'Alien, plus terrifiant que "Les noces rebelles", il est un film qui les surpasse tous. Roman Polanski s'y connaît pour faire naître des ambiances pesantes et dérangeantes. Et lorsqu'il s'attache à décrire le quotidien d'une jeune femme enceinte qui se croit victime d'une secte satanique, il y a de quoi faire des cauchemars. "Rosemary's baby" est sorti sur les écrans il y a plus de quarante ans et reste, à mon sens, la vision la plus dérangeante de la maternité jamais mise en images.

Il existe sans doute bien d'autres œuvres à éloigner des femmes durant leur grossesse (n'hésitez pas à allonger la liste dans vos commentaires...), je n'ai abordé là que celles qui me semblaient les plus évidentes tout en étant d'excellents films. Alors si par bonheur vous êtes enceinte et cinéphile, de grâce, remisez les DVD de cet acabit au fond de vos placards et ne les ressortez qu'après avoir accouché. Longtemps après.

Publié dans Avis et réactions...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ninou77 03/04/2009 10:14

Je découvre votre blog qui me plait bien.
Pour le film les noces rebelles, j'ai adoré et pourtant je suis enceinte de 32 semaines!
C'est vrai qu'il y ait question d'avortement, mais la relation entre le couple et entre les couples est époustouflante!
Cela remet en question beaucoup de conditionnement dans notre société, le courage et la lâcheté etc...
Mais c'est gentil de prévenir!;)

Rémi 03/04/2009 13:26


Content de voir que l'intensité de film est partagée. Moi aussi j'ai trouvé les Noces rebelles excellentes, je ne me prononçais pas sur sa qualité cinématographique (qui ne fait aucun doute), mais
sur la thématique abordée à la fin qui a de quoi provoquer de mauvais rêves. D'ailleurs, les autres films dont il est question sont, pour la plupart, très bons; il faut juste choisir le bon moment
pour les regarder...


liora 24/03/2009 14:09

j'ai oublié de précise le nbom du film : affaire de femmes...

Certains documentaires sur les maladies graves des enfants ou enfants maltraités sont vraiment à mettre de côté, moi je ne peux absolumment plus.

Gabrielle et Rémi 28/03/2009 22:03


Oui, il semble bien que les images mais aussi les sujets dérangeants passent moins bien dans ces moments-là. Mieux vaut écouter ses sensations et s'entourer de belles choses.


liora 24/03/2009 14:07

J'ai commencé à voir ce film, je n'ai que commencé car dès que j'ai senti le sujet, je ne pouvais plus supporter. C'est une vraie horreur que je ne tenterai plus jamais de voir.

Manue 19/03/2009 19:38

j'ai trouvé le lien depuis le forum de Césarine et je vous lis depuis le début (mon psuedo est CONSEIL).
Jusque là je n'avais pas osé poster sur votre blog mais je me lance!

Tout d'abord, félicitations pour vos démarches, je suis admiratives et je vous envie d'avoir cette force là.

Pour ce qui est des films à proscrire en étant enceinte, je pensais à la série Urgences, que j'étais incapable de voir en étant enceinte. Il y a toujours une femme enceinte ou sur le point d'accoucher et ça se finit rarement bien ou comme on l'aurait rêvé...

Rémi 20/03/2009 21:00


Merci pour tes compliments, c'est vrai qu'à deux nous sommes plus forts.

C'est vrai que dans le genre, Urgences est une série qui peut être sacrément stressante. Je suis tombé sur un extrait de Grey's anatomy il y a quelques jours, ce n'était pas mieux... Mais histoire
d'être plus positif, je vais plancher sur les films conseillés aux femmes enceintes.

À bientôt.